L'association rappeur et marque d'alcool, bonne ou mauvaise idée ?

October 3, 2017

 

 

C’est devenu une pratique courante dans le milieu des affaires des vins et spiritueux. De nombreuses célébrités du mouvement Hip Hop ont été associés à des marques d’alcools. Cependant, certaines marques sont réticentes à l'idée de marier leurs produits de luxes aux rappeurs, par peur de ternir leur image. Mais qu'en est-il réellement ? 

 

D’où vient ce phénomène ?

 

Alcool et rappeurs, cela est loin d’être récent. Dès le début du mouvement Hip Hop, de nombreux artistes en parlent dans leurs morceaux de musique. Certains, comme Snoop Dogg avec "Gin & Juice" en 1993, citent les spiritueux dans le nom de leurs hits. Mais dans les années 90, corrélés à la démocratisation et au succès du rap, les marques se penchent sur le phénomène et décident de s’associer avec les rappeurs, comme Ice Cube qui produit la bande son pour les pubs de ST. Ides (marque de bière Américaine) et dont la légende Tupac fit les premières publicités.

Mais surtout, ce qui est devenu référence dans le milieu, ce fut l’association des marques de Cognac avec les stars du Hip Hop dans les années 2000. Les marques mettaient en scène leurs produits dans des clips de rap. C’est le grand début de cette collaboration alcool et MC’s.

 

 

Alors bonne ou mauvaise idée ?

 

La question est même difficile à se poser quand on voit les résultats. Suite au partenariat des marques de Cognac et des rappeurs, les ventes ont progressé de 30% ! De quoi donner des idées aux autres fournisseurs.

La marque de vodka française : Ciroc, lancée en 2003 verra ses ventes décoller qu’après avoir collaboré avec le rappeur Diddy en 2007. La stratégie fut simple, grâce au réseau du rappeur, les bouteilles étaient placées dans de nombreux clips de rap américain (French Montana, Dj Khaled, …). Le bilan est impressionnant, les ventes ont augmenté de 600% avec plus de 2 millions de bouteilles vendues chaque année.

 

 

 

De quoi en inspirer certains... 

Jay’z est l’un des premiers rappeurs à avoir décidé de prendre le taureau par les cornes. Il rachète la marque de champagne « Armand de Brignac » et se positionne comme marque d’ultra luxe avec un prix de vente avoisinant les 300 dollars par bouteille. De nouveau cette association fut un succès, les ventes sont passées de 20 000 à 100 000 unités dès la première année. D’autres ont emboités le pas comme Rick Ross et sa marque de vins pétillants : « Belaire », puis « Effen » la marque de Vodka de 50 cent, ou « Myx Fusion » la marque de vins aromatisés de Nicki Minaj, « Conjure » le Cognac de Ludacris, et « Landy Cognac » celui de Snoop Dogg.

 

Une seule association fut soldée par un échec, celle de Pharrell William et la marque Q Qream (liqueur destinée aux femmes). Le pari n'a pas fonctionné, mais cela s'explique par le choix du positionnement et du marketing qui s'apprêtaient plus à une marque de parfum qu'à une marque d’alcool.

 

Cette année cette stratégie va traverser l’atlantique, Booba va être le premier rappeur Français à se lancer sur le marché des spiritueux. Après avoir longtemps cité dans ses morceaux, la marque Jack Daniel’s et ayant joué par conséquent une influence plus que positive sur les ventes de bouteilles sur notre territoire, le Duc de Boulogne a décidé de se lancer lui aussi dans ce business en commercialisant sa propre marque : le whisky D.U.C. Le marketing de sa campagne de communication est aussi maitrisé que celle de de ses albums, nul doute sur les performances de sa marque dans les mois à venir. A suivre...

 

 

En conclusion, en plus des performances économiques dégagées, le positionnement des marques, les prix pratiqués et les lieux branchés dans lesquels sont commercialisés les spiritueux associés aux rappeurs, sont complètement alignés avec les stratégie de produits de luxes. les marques peuvent être rassurées, elles pourront faire le buzz tout en préservant leur image de prestige.

 

Si vous souhaitez vous procurer ces spiritueux, c'est ici.

 

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Please reload

Derniers articles
Please reload